Nous sommes le 3 décembre 2008, dehors il pleut sans discontinuer. Les façades des HLM non réhabilités se noircissent d'humidité, le spectacle est afligeant. Dans nos appartements la chaudière tourne sans arrêt pour essayer de maintenir une température acceptable car faute de doubles vitrages côté salon et faute de fenêtres étanches on est dans un courant d'air froid. Vu les prix du gaz, on jette l'argent par les fenêtres.

divers_fa_ades_hlm_025

divers_fa_ades_hlm_031

Juste un petit contraste avec le secteur HLM déjà réhabilité il y a 3 ans de ça. Que le temps passe vite ou bien comme les locataires sont patients.

divers_fa_ades_hlm_032

divers_fa_ades_hlm_033

divers_fa_ades_hlm_034

Jusqu'à quand allons accepter cela avant que ça pète? Le sentiment de ras le bol domine dans la cité et tout le monde souhaite enfin que le dernier appel d'offre arrivé à terme il y a quelques jours soit fructueux.

Un petit récapitulatif s'impose: lorsque l'association est née et que la grogne montait en Février 2008 il y a eu une réunion précipitée où Mr le Directeur de l'office des HLM nous a affirmé qu'il appuyait sur le bouton de lancement pour le processus de réhabilitation. Cette démarche n'avait pu être faîte avant faute de budget. Il s'en est suivi deux appels d'offres infructueux. Face à cet échec, un troisième appel d'offre a été lancé avec pour différence majeure avec les précédents, la taille des chantiers à prendre en nette diminution.

Nous avons pour la première fois constaté que beaucoup d'entreprises s'étaient déplacées sur le site. Ce qui est fort encourageant. De plus étant en relation permanente avec l'office des HLM de Mt de Marsan un certain optimisme règne en vue d'une issue cette fois ci favorable.

Nous souhaitons vivement voir le bout du tunnel. Le cas échéant l'association se réserve le droit de saisir la juridiction compétente afin de faire valoir les droits des locataires qui jusqu'à ce jour ont fait preuve d'une patience remarquable.

On croise les doigts! De toutes les façons que ça aille dans un sens ou dans l'autre, ça va bouger.