05 décembre 2008

Nos amis les chiens

Voilà qu'après nous être lancé dans la réhabilitation des espaces verts il nous semblait nécessaire que les trottoirs autant que les espaces verts entretenus cessent de servir de bac de déjection canine. En effet force était de constater que certains locataires ne voyaient aucun mal à laisser faire les besoins de leur animal sur les trottoirs et devant les bâtiments. Tout à fait sympathique pour ceux qui y mettait le pied dedans. Paraîtrait il que ça porte bonheur!

Quoiqu'il en soit l'association s'est rapprochée des services municipaux au printemps dernier et il lui a été remis copie de deux arrêtés municipaux à ce sujet. Ces derniers ont été transmis à l'office des HLM avec la demande de faire cesser le trouble. Une note de l'office des HLM a été affichée dans tout les halls d'entrée d'immeubles rappelant à chaque locataire que lors de son entrée dans les lieux il a signé un bail avec entre autre un paragraphe concernant les animaux de compagnie.

Après quelques mois un premier bilan peut être établi: la plupart des locataires ont été sensibles à faire plus attention et de fait nos trottoirs ont cessés d'être tagués d'excréments de chiens. Il est a noter cependant qu'une très faible minorité de locataires continue à laisser errer leurs animaux sans prêter la moindre attention à ce que font ces derniers. Il serait fort dommage de devoir être obligé de faire appliquer la réglementation pure et dure avec toutes les conséquences qui en découleraient pour les récalcitrants.

Un projet de poubelles avec des sacs gants prévus à cet effet est à l'étude, affaire à suivre.

Posté par assomvap à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


C'est contagieux

C'est vraiment un virus sain qui contamine les locataires et telle une déferlante la vague verte s'étend à d'autres devants de bâtiments. C'est la volonté qui compte et le principe est que les locataires des bâtiments se sentent concernés et alors la solidarité joue et l'association prête pelle, pioche, rateau, ...., et tout le monde avance dans une seule direction. J'ai déjà vu ces têtes !!!!

DSC00958

DSC00959

DSC00961

Et pendant ce temps on se lance ailleurs dans des réalisations artistiques. Ca commence par un tas de terre à déplacer. Une fois une certaine quantité déplacée on pose la couronne dessus, en l'occurence une souche qu'une fois de plus une joyeuse bande de locataires est allée chercher à la plage. Il en faut des idées.

DSC00955

DSC00910_M

DSC00964

Et là ça réfléchit dur!

DSC00957

DSC00963

Au final certains trouvaient que ça ressemblait à .........? Une tombe!

DSC00968

DSC00969

Donc afin d'éviter d'heurter les âmes sensibles un relooking s'imposa.

DSC01015

Pendant ce temps une locataire réalisait un modèle réduit.

DSC00905

Ma foi, classe!

Posté par assomvap à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2008

Viendra, viendra pas?

Nous sommes le 3 décembre 2008, dehors il pleut sans discontinuer. Les façades des HLM non réhabilités se noircissent d'humidité, le spectacle est afligeant. Dans nos appartements la chaudière tourne sans arrêt pour essayer de maintenir une température acceptable car faute de doubles vitrages côté salon et faute de fenêtres étanches on est dans un courant d'air froid. Vu les prix du gaz, on jette l'argent par les fenêtres.

divers_fa_ades_hlm_025

divers_fa_ades_hlm_031

Juste un petit contraste avec le secteur HLM déjà réhabilité il y a 3 ans de ça. Que le temps passe vite ou bien comme les locataires sont patients.

divers_fa_ades_hlm_032

divers_fa_ades_hlm_033

divers_fa_ades_hlm_034

Jusqu'à quand allons accepter cela avant que ça pète? Le sentiment de ras le bol domine dans la cité et tout le monde souhaite enfin que le dernier appel d'offre arrivé à terme il y a quelques jours soit fructueux.

Un petit récapitulatif s'impose: lorsque l'association est née et que la grogne montait en Février 2008 il y a eu une réunion précipitée où Mr le Directeur de l'office des HLM nous a affirmé qu'il appuyait sur le bouton de lancement pour le processus de réhabilitation. Cette démarche n'avait pu être faîte avant faute de budget. Il s'en est suivi deux appels d'offres infructueux. Face à cet échec, un troisième appel d'offre a été lancé avec pour différence majeure avec les précédents, la taille des chantiers à prendre en nette diminution.

Nous avons pour la première fois constaté que beaucoup d'entreprises s'étaient déplacées sur le site. Ce qui est fort encourageant. De plus étant en relation permanente avec l'office des HLM de Mt de Marsan un certain optimisme règne en vue d'une issue cette fois ci favorable.

Nous souhaitons vivement voir le bout du tunnel. Le cas échéant l'association se réserve le droit de saisir la juridiction compétente afin de faire valoir les droits des locataires qui jusqu'à ce jour ont fait preuve d'une patience remarquable.

On croise les doigts! De toutes les façons que ça aille dans un sens ou dans l'autre, ça va bouger.

Posté par assomvap à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]