04 février 2010

Hausse record de 476,132%

Vous l'avez peut être pas remarqué mais sur l'appel de loyer de janvier 2010  payable en février 2010 on découvre une augmentation record du poste des charges électriques des parties communes pour le secteur en cours de réhabilitation.
Nous passons de 2,43eu à 14eu par mois ce qui fait donc une augmentation record.
Cela mérite bien une explication:
le 6 juillet 2008 nous avions posé réclamation par courrier avec AR au sujet des charges et entre autre il avait été question du poste électricité des parties communes. En effet après enquête auprès des services compétents il était ressorti que le secteur non réhabilité avait une consommation pour les parties communes d'environ 800kwh par semestre.
Mais par contre le secteur réhabilité lui avait une consommation d'environ 5000kwh provenant en majeure partie du fonctionnement de la VMC installée lors de la réhabilitation du premier secteur.
Et comme la facturation se faisait de façon globale pour tout le secteur du Pissot, le secteur non réhabilité aurait payé pour quelque chose qu'il ne consommait pas.
Il est bon de savoir que chaque bâtiment dispose d'un compteur électrique et que lorsque les consommations électriques des communs de tout les bâtiments se tiennent alors diviser la facture globale de la cité par le nombre d'habitant est normale.
Dans sa réponse du 11 juillet 2008 l'office des HLM avait tenu compte de nos observations et avait remboursé lors de la régularisation des charges une somme non négligeable. mais aussi il avait été acté que le secteur non réhabilité aurait sa facturation des charges à part du secteur déjà réhabilité.
Et à ce jour où en est on?
Après vérification des charges sur le premier secteur on s'aperçoit que celui ci provisionne 14eu pour l'électricité des parties communes.
Et notre secteur en cours de réhabilitation voit donc sa provision passer de 2,43eu à 14eu par mois.
Mais voilà où le bas blesse, beaucoup d'appartements ne sont même pas commencés et d'autres en travaux ne bénéficient pas du fonctionnement de la ventilation. Comment peut on demander le paiement pour une provision pour un appareil qui n'est même pas monté et qui le sera on ne sait quand?
Mais encore, après la prise de conscience que sur le secteur réhabilité un gouffre à kw avait été monté, il nous avait été affirmé que le système pour l'autre secteur serait différent et moins gourmand en kw.
Et évidemment vérifications faîtes, ce qui nous a été annoncé est vrai et on devrait avoir une consommation nettement inférieure. Tant mieux pour la chasse aux gaspillages d'énergie!

Donc vu que nous nous trouvons en présence de données différentes la facturation séparée au niveau de l'électricité entre les deux secteurs devra se poursuivre.
Il est aussi à noter qu'il a été constaté que la minuterie d'éclairage de nos couloirs d'entrée est mise en position continue lors des travaux et que toute la journée le compteur tourne au frais des locataires. Sachant que les travaux durent 4 semaines par appartement, ça va nous revenir cher cette histoire!

L'association se doit de demander des clarifications par courrier avec AR à l'office de l'habitat et ce sera chose faîte.
Il nous semble très facile d'évaluer la consommation sur un trimestre lorsqu'il n'y aura plus d'ouvrier faisant tourner le compteur de nos parties communes. On aura un vrai visuel de ce qui nous attend.
Nous ne pouvons provisionner des sommes excessives en 2010 sachant que la régularisation des charges intervient en 2011.

Affaire à suivre.

Posté par assomvap à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]