Voilà que nous en sommes arrivés au dernier bâtiment avec les travaux à l'intérieur des logements.
L'association dans ses statuts avait clairement indiqué qu'elle suivrait les travaux et certains d'entre vous ont remarqué qu'elle était présente sur tout les fronts et s'intéressait de près aux travaux et à leur bonne réalisation.
Le dialogue est toujours constructif avec la société GTM et la municipalité de Tarnos avec ses élus qui se déplacent sur le terrain afin de rencontrer des locataires mis dans l'embarras en raison de la durée des travaux qui peut hélas dépasser ce qui était prévu.
Il y a des tensions qui sont certes compréhensibles mais en aucun cas l'association ne peut cautionner les dérapages verbaux de certains locataires envers les ouvriers et vice versa.
Je tiens à rappeler que nous exigeons le respect de la part de tout les ouvriers et nous leur devons le respect aussi.
Nous ne pouvons pas être crédibles si nous nous comportons comme des gens au vocabulaire déplacé.
Nous nous déplaçons chez les locataires, souvent tard le soir afin de comprendre ce qui ne va pas et afin de constater de nos yeux et d'entendre ce qui ne va pas.
Après un regroupement d informations, nous allons dialoguer avec GTM et aussi avec l'office de l'habitat et jusqu'à présent tout s'est bien passé.
Nous ne sommes pas là en tant qu'association pour nous faire mousser et nous mettre en avant, nous sommes là pour mettre en oeuvre des lignes directrices de notre association.
Il est certain qu'il y a eu certains dérapages de la part de certains ouvriers envers les locataires et tout aurait pu être aplani par le dialogue et le respect. Il est aussi certain qu'il y a eu des dérapages dans le sens inverse.
Mais tout cela ne doit pas entacher le sérieux et les efforts déployés par les deux partis afin que la réhabilitation se passe pour le mieux.