17 avril 2013

Lieu de vie

Notre association est heureuse d'ouvrir les portes des jardins partagés aux lectrices du centre Paul Vaillant Couturier de Boucau. Un cadre idéal afin de faire la lecture aux petits et aux grands. La première a eu lieu ce mardi 16 Avril 2013 à 17h15 et c'est sous un beau soleil que tout le monde s'est retrouvé.

DSCN3273

DSCN3274

DSCN3275

DSCN3276

DSCN3277

Lorsque des personnes pleines de dynamique positive se rencontrent, cela donne de bien belles choses.
 

 

Posté par assomvap à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


06 décembre 2012

Visite des jardins partagés par une délégation de la ville de Biarritz

Cet après midi le président de l'association avait rendez vous avec Laurence Mauriac qui venait aux jardins partagés de la ville de Tarnos à la tête d'une délégation de la ville de Biarritz. La délégation était composée de:  Michel Veunac adjoint au maire de Biarritz, Audrey Barrère de L'Office 64, Luce Moulian présidente du conseil de quartier du Braou, Astrid Guillermin présidente du conseil de quartier St Charles, Annie Chamois coprésidente du conseil de quartier St Martin, Marc Dospital président du conseil de quartier de la Milady, Robert Darrieutort conseiller de quartier de la négresse et régine gastellou conseillère de quartier de la Négresse.                                                      

Mme Mauriac Laurence est déjà venue visiter nos jardins et a été séduite par le projet et la dynamique de l'association "mieux vivre au Pissot". A ce jour elle a monté un dossier afin que des jardins partagés voient le jour à Biarritz et je ne peux que soutenir cette initiative pleine de bon sens.

Il a été répondu aux questions précises de la représentante de l'office de l'habitat 64 ainsi qu'aux questions du représentant de la ville de Biarritz.

Une fois de plus il a été souligné que le fruit de la réussite des jardins partagés de la ville de Tarnos avait été le travail sérieux de la municipalité de Tarnos avec une association qui avait décidé de changer le cadre de vie de tout un quartier. On ne peut que se réjouir de voir des élus être à l'écoute de tarnosiens volontaires prêt à retrousser leurs manches dans la réalisation d'un bien commun.

DSC02463

DSC02467

La visite du local de l'association qui fait l'unanimité sur la beauté et la qualité du bâtiment qui est un chalet.

DSC02472

Tout les outils de jardinage sont mis à la disposition de tout les jardiniers et après utilisation, ils sont remis à leur place. Ces outils ont été financés par les fonds propres de l'association et une personne désireuse de partager cette belle aventure ne sachant pas jardiner est encadrée par de précieux conseils et a tout le matériel de jardinage mis à sa disposition.

DSCN2885

Les visiteurs ont pu apprécier les décorations de Noël réalisées sur les vitres des fenêtres et portes du chalet mais aussi à l'intérieur.

DSCN2899

DSCN2902

DSCN2901

DSCN2900

J'en profite pour signaler qu'un vin chaud sera organisé à l'occasion de Noël et que le chalet sera illuminé afin de mettre une chouette ambiance au cœur de la cité.
Les visiteurs ont pu découvrir à l'arrière du chalet la mise en place des deux premières cuves de 1000 litres chacune de récupération d'eau de pluie. La superficie de la toiture du chalet nous permet de pouvoir recueillir de manière correcte une grande quantité d'eau de pluie. L'achat des récupérateurs d'eau ainsi que leur branchement est financé sur les fonds propres de l'association.

DSCN2897

L'arrière du chalet sera végétalisé afin de cacher les récupérateurs.

Toutes nos platebandes ont été paillées pour l'hiver avec du BRF que l'association a récupéré auprès des services de la municipalité. A Tarnos rien ne se perd, cela fait parti du jardinage réfléchi.

DSCN2898

Et la photo souvenir en souhaitant sincèrement que le projet porté par Mme Mauriac voit le jour.

DSCN2896

 

 


 

25 novembre 2012

Bilan de la saison de jardinage 2012

En ma qualité de président de l'association je tiens sincèrement à féliciter tous les membres jardiniers de l'association mieux vivre au Pissot. Les apprentis jardiniers de l'an passé ont fait de gros progrès cette année. Ils m'avaient annoncé la couleur pour 2012 dans un : "attends tu vas voir l'année prochaine!". Et bien sûr nos jardins sont bio et ma foi la culture raisonnée ça a du bon!

DSCN2573

Cette année nous aura beaucoup occupé avec la création du lieu de vie des jardins partagés et le montage du chalet. Une partie est en service et chaque outil de jardinage est à sa place. Les outils sont mis à la disposition de tout les jardiniers. L' autre partie va être aménagée de manière à pouvoir recevoir différentes activitées qui seront à définir et valider dès notre prochaine AG.
Les lectrices du centre culturel et social du Boucau nous ont récemment rencontré et l'idée de faire la lecture aux petits et grands enfants à l'intérieur de nos jardins a reçu un accueil favorable de la part du bureau de l'association.

Comme chaque année l'association mieux vivre au Pissot participe au concours des maisons fleuries de la ville de Tarnos et cette année, elle a été récompensée par le jury du concours dans la catégorie hors concours. Il faut savoir que comme nous avons déjà remporté le concours nous sommes pendant deux ans hors concours. C'est toujours avec plaisir que nous participons à cette manifestation.
Cette année 2012 pour le bureau aura été la mise à l'épreuve pour voir si quoiqu'il advienne, il reste sur sa ligne d'ouverture, de partage et aussi de fermeté. Le bureau de l'association est le garant de la convention signée avec la ville de Tarnos et de l'application du règlement intérieur qui garantissent tout deux la pérennisation du projet dans un climat serein pour tout les adhérents.

Cette année aura vu le départ de deux membres jardiniers qui ont pour l'un perdu le statut de membre jardinier pour non respect du règlement intérieur et qui est donc redevenu simple membre. L'autre jardinier a été exclu définitivement de l'association pour faute grave. Il est bon de savoir que ces deux personnes avait déjà fait l'objet d'un avertissement écrit en 2011 et qu'il n'est pas chose agréable de devoir les remercier pour non respect du règlement intérieur qu'elles avaient lu et approuvé dans toute son intégralité à leur entrée dans les jardins partagés. Un autre membre jardinier a renoncé à poursuivre l'aventure pour des raisons qui lui sont propres. Depuis le calme et la sérénité règnent dans les jardins partagés et tous les membres jardiniers ne peuvent que s'en réjouir.

Je profite de cette parenthèse pour rappeler à chacun les principes de base des jardins partagés:

- La ville de Tarnos en collaboration étroite avec notre association a décidé de réaliser les jardins partagés sur le site du Pissot. Les travaux de réalisation du projet se sont réalisés en deux tranches. La première tranche en 2011 a consisté à réaliser les jardins partagés avec leur clôture et la deuxième tranche en 2012 dans l'aménagement du lieu de vie des jardins partagés. Vu les investissements financiers engagés par la ville de Tarnos et vu l'investissement humain engagé tant par les services de la municipalité que par l'association "mieux vivre au Pissot", j'attends en tant que président de l'association un comportement responsable et adulte de tous les jardiniers adhérents.

- La Ville de Tarnos a par convention donné la gestion des jardins partagés à l'association mieux vivre au Pissot.

- Il a été mis en place conjointement un règlement intérieur et le bureau de l'association avec son président se doivent de veiller au bon respect de ce dernier et de le mettre en application. Ce règlement figure dans la convention signée. Chaque membre jardinier à son entrée dans les jardins a lu et approuvé le règlement intérieur et se doit de s'y tenir.

- Les installations sont propriétés de la ville de Tarnos et l'association qui porte conjointement ce projet dans un partenariat étroit avec les élus de la ville de Tarnos se doit d'avancer sur ce projet dans le plus grand respect de ses engagements pris au départ de cette belle aventure. Ce n'est pas un marché de dupes et ceux qui essaient de cultiver le ragot et la mauvaise herbe n'ont pas leur place dans notre association. Il ne saurait y avoir d'aménagements spéciaux du règlement intérieur pour certains. En aucun cas le fait de participer activement à la vie des jardins ne donne de passe droit.

Mr le Maire de Tarnos, Mr Jean Marc Lespade avait bien insisté lors de l'inauguration des jardins partagés du Pissot sur l'importance de la pérennisation du projet et ceci n'est envisageable que si une ligne claire et précise est déterminée et respectée et c'est le cas pour nous tous au sein de l'association.

Les jardins partagés de la ville de Tarnos sont une vraie réussite:

Après les compliments du Maire de St Martin de Seignanx en 2011, sont venus en 2012 s'ajouter les compliments de membres des jardins familiaux de Bayonne et la visite de sa présidente. L'effet boule de neige a joué puisque que le responsable du cadre vie de la ville de Bayonne est venu voir nos jardins un matin et a trouvé incroyable qu'on ne nous vole rien et qu'il ait pu rentrer visiter les jardins comme ça. Et le "faut que vous voyez ça!" a joué, puisqu'il est revenu l'après midi même avec deux autres responsables de la ville de Bayonne et m'a par hasard rencontré dans les jardins.                                                          
Nous avons aussi reçu des représentants d'association de quartier de la ville de Biarritz qui ont été séduits par le projet et qui après deux visites des jardins partagés développent un projet de jardins partagés en pied d'immeuble. Notre association est en relation étroite avec cette association et début décembre va recevoir une délégation comprenant des élus, un représentant du COL et les représentants de cette association afin de leur faire visiter les jardins partagés de Tarnos et de répondre à toutes leurs interrogations.
Et je n'oublie pas les liens d'amitié liés avec Alain et Louis, respectivement président et vice président des jardins familiaux de St Martin de Seignanx. Et que dire lorsque Mr Lagarde m'a prévenu qu'une délégation de l'Hérault viendrait visiter les jardins. Quelle délégation, un bus complet!
La remise des prix du concours des maisons fleuries de Tarnos a permis aussi la rencontre avec des locataires habitant Lacroix et désireux de planter en pied d'immeuble. Nous apporterons volontiers notre soutien à ces locataires.

Le projet des jardins partagés de Tarnos a permis aux gens de se parler, a permis de tisser du lien social, a permis de démontrer que lorsqu'un projet est valable et que les intervenants se comportent en adultes responsables on peut aller très loin.
Ce n'est que le début, il y a tant de choses encore à faire comme l'espace de jardinage pour les personnes à mobilité réduite. Ce projet est un puit sans fond où l'on cultive le respect, le partage, la compréhension, la générosité, l'acceptation de l'autre avec ses différences et il faut remettre à leur place dans la médiocrité et l'ignorance ceux qui ragotent où encore ceux qui s'amusent à traiter au désherbant certaines plantations juste pour faire mal et nous tirer sur leur terrain. Imaginez vous seulement le tableau, Annie qui a 67 ans à quatre pattes entretient et plante son devant de porte en pied d'immeuble et juste pour qu'elle s'en dégoûte un petit coup de désherbant...                                                  

Il y a quelques années de cela on ne parlait pas de la cité du Pissot en termes élogieux et il suffit de regarder maintenant le nombres de tarnosiens prenant le temps de visiter les jardins partagés et la meilleure conclusion c'est celle d'un ancien locataire du Pissot qui après avoir vécu quelques années dans la cité HLM est parti du côté de la Bretagne. A l'occasion de vacances sur notre littoral, il a voulu revoir les lieux où il avait vécu. Il nous a fait sourire lorsqu'il nous a annoncé devant les jardins qu'il avait fait demi tour pensant qu'il s'était trompé de route.

Faut il encore le souligner mais merci Mr le Maire d'avoir cru en ce projet et merci à toutes vos équipes pour leur assistance technique et matérielle.
Quand au président d'association que je suis, la réussite c'est seulement d'être un simple jardinier parmi tout les autres de l'association, ni plus, ni moins et de partager ensemble de belles valeurs.

 Pour info: l' assemblée générale se tiendra comme la dernière AG de 2012, en février 2013.

 

                           Pour l'association MVAP, son président, Mr Duval;

                                                                                                                          

 

04 février 2010

Hausse record de 476,132%

Vous l'avez peut être pas remarqué mais sur l'appel de loyer de janvier 2010  payable en février 2010 on découvre une augmentation record du poste des charges électriques des parties communes pour le secteur en cours de réhabilitation.
Nous passons de 2,43eu à 14eu par mois ce qui fait donc une augmentation record.
Cela mérite bien une explication:
le 6 juillet 2008 nous avions posé réclamation par courrier avec AR au sujet des charges et entre autre il avait été question du poste électricité des parties communes. En effet après enquête auprès des services compétents il était ressorti que le secteur non réhabilité avait une consommation pour les parties communes d'environ 800kwh par semestre.
Mais par contre le secteur réhabilité lui avait une consommation d'environ 5000kwh provenant en majeure partie du fonctionnement de la VMC installée lors de la réhabilitation du premier secteur.
Et comme la facturation se faisait de façon globale pour tout le secteur du Pissot, le secteur non réhabilité aurait payé pour quelque chose qu'il ne consommait pas.
Il est bon de savoir que chaque bâtiment dispose d'un compteur électrique et que lorsque les consommations électriques des communs de tout les bâtiments se tiennent alors diviser la facture globale de la cité par le nombre d'habitant est normale.
Dans sa réponse du 11 juillet 2008 l'office des HLM avait tenu compte de nos observations et avait remboursé lors de la régularisation des charges une somme non négligeable. mais aussi il avait été acté que le secteur non réhabilité aurait sa facturation des charges à part du secteur déjà réhabilité.
Et à ce jour où en est on?
Après vérification des charges sur le premier secteur on s'aperçoit que celui ci provisionne 14eu pour l'électricité des parties communes.
Et notre secteur en cours de réhabilitation voit donc sa provision passer de 2,43eu à 14eu par mois.
Mais voilà où le bas blesse, beaucoup d'appartements ne sont même pas commencés et d'autres en travaux ne bénéficient pas du fonctionnement de la ventilation. Comment peut on demander le paiement pour une provision pour un appareil qui n'est même pas monté et qui le sera on ne sait quand?
Mais encore, après la prise de conscience que sur le secteur réhabilité un gouffre à kw avait été monté, il nous avait été affirmé que le système pour l'autre secteur serait différent et moins gourmand en kw.
Et évidemment vérifications faîtes, ce qui nous a été annoncé est vrai et on devrait avoir une consommation nettement inférieure. Tant mieux pour la chasse aux gaspillages d'énergie!

Donc vu que nous nous trouvons en présence de données différentes la facturation séparée au niveau de l'électricité entre les deux secteurs devra se poursuivre.
Il est aussi à noter qu'il a été constaté que la minuterie d'éclairage de nos couloirs d'entrée est mise en position continue lors des travaux et que toute la journée le compteur tourne au frais des locataires. Sachant que les travaux durent 4 semaines par appartement, ça va nous revenir cher cette histoire!

L'association se doit de demander des clarifications par courrier avec AR à l'office de l'habitat et ce sera chose faîte.
Il nous semble très facile d'évaluer la consommation sur un trimestre lorsqu'il n'y aura plus d'ouvrier faisant tourner le compteur de nos parties communes. On aura un vrai visuel de ce qui nous attend.
Nous ne pouvons provisionner des sommes excessives en 2010 sachant que la régularisation des charges intervient en 2011.

Affaire à suivre.

Posté par assomvap à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2010

Concours des maisons fleuries 2008

On l'avait affiché dans chaque hall de bâtiment mais quel oubli, pas sur le blog et bien il est jamais trop tard!
Merci à la ville de Tarnos d'organiser ce concours et nous postulions dans la catégorie jardinets fleuris et merci à la municipalité pour ce prix, c'est encourageant, ça donne envie de poursuivre.

concours_MF_2008

Et c'était la photo du devant du bâtiment 23 qui avait été retenue, juste récompense pour le travail de Christine entre autres.

concours_MF_2008_001

Le réglement du concours stipule que nous ne pouvons concourir classé l'année suivante et c'est donc hors concours que nous nous sommes inscrit en 2009 et que la municipalité de Tarnos nous a décerné un diplôme d'honneur.

concours_MF_2008_004

Et le devant de bâtiment projeté sur grand écran en mairie lors de la remise des récompenses fut celui de Vincent que nous sommes heureux de compter parmi ceux qui ont envie d'autre chose.

concours_MF_2008_002

Lors de la remise du diplôme j'ai tenu à remercier comme l'an passé tout ceux qui s'impliquent dans l'embellissement de notre cité et j'ai dévoilé à Mr le maire de Tarnos, Mr Lespade, notre dernière initiative sur le terrain: le compostage des déchets de légumes quotidiens.
Rendez vous est déjà pris en 2010 pour une nouvelle participation et du fait de l'étendue de nos plantations nous souhaitons postuler dans la catégorie des maisons fleuries.
En plus avec des bâtiments rehabilités .......! Sacré challenge!

Posté par assomvap à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2008

Nos amis les chiens

Voilà qu'après nous être lancé dans la réhabilitation des espaces verts il nous semblait nécessaire que les trottoirs autant que les espaces verts entretenus cessent de servir de bac de déjection canine. En effet force était de constater que certains locataires ne voyaient aucun mal à laisser faire les besoins de leur animal sur les trottoirs et devant les bâtiments. Tout à fait sympathique pour ceux qui y mettait le pied dedans. Paraîtrait il que ça porte bonheur!

Quoiqu'il en soit l'association s'est rapprochée des services municipaux au printemps dernier et il lui a été remis copie de deux arrêtés municipaux à ce sujet. Ces derniers ont été transmis à l'office des HLM avec la demande de faire cesser le trouble. Une note de l'office des HLM a été affichée dans tout les halls d'entrée d'immeubles rappelant à chaque locataire que lors de son entrée dans les lieux il a signé un bail avec entre autre un paragraphe concernant les animaux de compagnie.

Après quelques mois un premier bilan peut être établi: la plupart des locataires ont été sensibles à faire plus attention et de fait nos trottoirs ont cessés d'être tagués d'excréments de chiens. Il est a noter cependant qu'une très faible minorité de locataires continue à laisser errer leurs animaux sans prêter la moindre attention à ce que font ces derniers. Il serait fort dommage de devoir être obligé de faire appliquer la réglementation pure et dure avec toutes les conséquences qui en découleraient pour les récalcitrants.

Un projet de poubelles avec des sacs gants prévus à cet effet est à l'étude, affaire à suivre.

Posté par assomvap à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]