01 janvier 2016

L'excellence en matière de jardins partagés tome 1

Eh oui, le résultat qui va défiler en images est le fruit d'un travail de passionnés dans un cadre de jardins partagés de Tarnos, cent pour cent bio. Et le résultat est à la hauteur du travail fourni par les adhérents! Cette année nous sommes passés à côté du concours des maisons fleuries de la ville de Tarnos et ce n'est pas faute de vouloir y participer mais y'a eu un gros couac. C'est un évènement auquel nous sommes heureux de participer chaque année, fiers de montrer à notre maire qu'il a eu raison de nous accorder sa confiance. Enfin, c'est comme ça mais c'est déjà bien enregistré nous le faisons en 2016 et je pense que cela sera un vrai jardin d'Eden.Alors on fait attention de ne pas se fracturer la rétine.

Séquence silence ça pousse à Tarnos:

DSC_0010

DSC_0730

DSC_0063

DSC_0221

DSC_0711


25 novembre 2012

Bilan de la saison de jardinage 2012

En ma qualité de président de l'association je tiens sincèrement à féliciter tous les membres jardiniers de l'association mieux vivre au Pissot. Les apprentis jardiniers de l'an passé ont fait de gros progrès cette année. Ils m'avaient annoncé la couleur pour 2012 dans un : "attends tu vas voir l'année prochaine!". Et bien sûr nos jardins sont bio et ma foi la culture raisonnée ça a du bon!

DSCN2573

Cette année nous aura beaucoup occupé avec la création du lieu de vie des jardins partagés et le montage du chalet. Une partie est en service et chaque outil de jardinage est à sa place. Les outils sont mis à la disposition de tout les jardiniers. L' autre partie va être aménagée de manière à pouvoir recevoir différentes activitées qui seront à définir et valider dès notre prochaine AG.
Les lectrices du centre culturel et social du Boucau nous ont récemment rencontré et l'idée de faire la lecture aux petits et grands enfants à l'intérieur de nos jardins a reçu un accueil favorable de la part du bureau de l'association.

Comme chaque année l'association mieux vivre au Pissot participe au concours des maisons fleuries de la ville de Tarnos et cette année, elle a été récompensée par le jury du concours dans la catégorie hors concours. Il faut savoir que comme nous avons déjà remporté le concours nous sommes pendant deux ans hors concours. C'est toujours avec plaisir que nous participons à cette manifestation.
Cette année 2012 pour le bureau aura été la mise à l'épreuve pour voir si quoiqu'il advienne, il reste sur sa ligne d'ouverture, de partage et aussi de fermeté. Le bureau de l'association est le garant de la convention signée avec la ville de Tarnos et de l'application du règlement intérieur qui garantissent tout deux la pérennisation du projet dans un climat serein pour tout les adhérents.

Cette année aura vu le départ de deux membres jardiniers qui ont pour l'un perdu le statut de membre jardinier pour non respect du règlement intérieur et qui est donc redevenu simple membre. L'autre jardinier a été exclu définitivement de l'association pour faute grave. Il est bon de savoir que ces deux personnes avait déjà fait l'objet d'un avertissement écrit en 2011 et qu'il n'est pas chose agréable de devoir les remercier pour non respect du règlement intérieur qu'elles avaient lu et approuvé dans toute son intégralité à leur entrée dans les jardins partagés. Un autre membre jardinier a renoncé à poursuivre l'aventure pour des raisons qui lui sont propres. Depuis le calme et la sérénité règnent dans les jardins partagés et tous les membres jardiniers ne peuvent que s'en réjouir.

Je profite de cette parenthèse pour rappeler à chacun les principes de base des jardins partagés:

- La ville de Tarnos en collaboration étroite avec notre association a décidé de réaliser les jardins partagés sur le site du Pissot. Les travaux de réalisation du projet se sont réalisés en deux tranches. La première tranche en 2011 a consisté à réaliser les jardins partagés avec leur clôture et la deuxième tranche en 2012 dans l'aménagement du lieu de vie des jardins partagés. Vu les investissements financiers engagés par la ville de Tarnos et vu l'investissement humain engagé tant par les services de la municipalité que par l'association "mieux vivre au Pissot", j'attends en tant que président de l'association un comportement responsable et adulte de tous les jardiniers adhérents.

- La Ville de Tarnos a par convention donné la gestion des jardins partagés à l'association mieux vivre au Pissot.

- Il a été mis en place conjointement un règlement intérieur et le bureau de l'association avec son président se doivent de veiller au bon respect de ce dernier et de le mettre en application. Ce règlement figure dans la convention signée. Chaque membre jardinier à son entrée dans les jardins a lu et approuvé le règlement intérieur et se doit de s'y tenir.

- Les installations sont propriétés de la ville de Tarnos et l'association qui porte conjointement ce projet dans un partenariat étroit avec les élus de la ville de Tarnos se doit d'avancer sur ce projet dans le plus grand respect de ses engagements pris au départ de cette belle aventure. Ce n'est pas un marché de dupes et ceux qui essaient de cultiver le ragot et la mauvaise herbe n'ont pas leur place dans notre association. Il ne saurait y avoir d'aménagements spéciaux du règlement intérieur pour certains. En aucun cas le fait de participer activement à la vie des jardins ne donne de passe droit.

Mr le Maire de Tarnos, Mr Jean Marc Lespade avait bien insisté lors de l'inauguration des jardins partagés du Pissot sur l'importance de la pérennisation du projet et ceci n'est envisageable que si une ligne claire et précise est déterminée et respectée et c'est le cas pour nous tous au sein de l'association.

Les jardins partagés de la ville de Tarnos sont une vraie réussite:

Après les compliments du Maire de St Martin de Seignanx en 2011, sont venus en 2012 s'ajouter les compliments de membres des jardins familiaux de Bayonne et la visite de sa présidente. L'effet boule de neige a joué puisque que le responsable du cadre vie de la ville de Bayonne est venu voir nos jardins un matin et a trouvé incroyable qu'on ne nous vole rien et qu'il ait pu rentrer visiter les jardins comme ça. Et le "faut que vous voyez ça!" a joué, puisqu'il est revenu l'après midi même avec deux autres responsables de la ville de Bayonne et m'a par hasard rencontré dans les jardins.                                                          
Nous avons aussi reçu des représentants d'association de quartier de la ville de Biarritz qui ont été séduits par le projet et qui après deux visites des jardins partagés développent un projet de jardins partagés en pied d'immeuble. Notre association est en relation étroite avec cette association et début décembre va recevoir une délégation comprenant des élus, un représentant du COL et les représentants de cette association afin de leur faire visiter les jardins partagés de Tarnos et de répondre à toutes leurs interrogations.
Et je n'oublie pas les liens d'amitié liés avec Alain et Louis, respectivement président et vice président des jardins familiaux de St Martin de Seignanx. Et que dire lorsque Mr Lagarde m'a prévenu qu'une délégation de l'Hérault viendrait visiter les jardins. Quelle délégation, un bus complet!
La remise des prix du concours des maisons fleuries de Tarnos a permis aussi la rencontre avec des locataires habitant Lacroix et désireux de planter en pied d'immeuble. Nous apporterons volontiers notre soutien à ces locataires.

Le projet des jardins partagés de Tarnos a permis aux gens de se parler, a permis de tisser du lien social, a permis de démontrer que lorsqu'un projet est valable et que les intervenants se comportent en adultes responsables on peut aller très loin.
Ce n'est que le début, il y a tant de choses encore à faire comme l'espace de jardinage pour les personnes à mobilité réduite. Ce projet est un puit sans fond où l'on cultive le respect, le partage, la compréhension, la générosité, l'acceptation de l'autre avec ses différences et il faut remettre à leur place dans la médiocrité et l'ignorance ceux qui ragotent où encore ceux qui s'amusent à traiter au désherbant certaines plantations juste pour faire mal et nous tirer sur leur terrain. Imaginez vous seulement le tableau, Annie qui a 67 ans à quatre pattes entretient et plante son devant de porte en pied d'immeuble et juste pour qu'elle s'en dégoûte un petit coup de désherbant...                                                  

Il y a quelques années de cela on ne parlait pas de la cité du Pissot en termes élogieux et il suffit de regarder maintenant le nombres de tarnosiens prenant le temps de visiter les jardins partagés et la meilleure conclusion c'est celle d'un ancien locataire du Pissot qui après avoir vécu quelques années dans la cité HLM est parti du côté de la Bretagne. A l'occasion de vacances sur notre littoral, il a voulu revoir les lieux où il avait vécu. Il nous a fait sourire lorsqu'il nous a annoncé devant les jardins qu'il avait fait demi tour pensant qu'il s'était trompé de route.

Faut il encore le souligner mais merci Mr le Maire d'avoir cru en ce projet et merci à toutes vos équipes pour leur assistance technique et matérielle.
Quand au président d'association que je suis, la réussite c'est seulement d'être un simple jardinier parmi tout les autres de l'association, ni plus, ni moins et de partager ensemble de belles valeurs.

 Pour info: l' assemblée générale se tiendra comme la dernière AG de 2012, en février 2013.

 

                           Pour l'association MVAP, son président, Mr Duval;